Street art à Cerbère

Street Art : découvrez Cerbère l’insolite

Le street Art, ou art de la rue, s’invite à Cerbère underground, sur la Côte Vermeille, dans le 66. Il suffit de quitter le front de mer pour découvrir les graffs sous le tunnel piétonnier qui mène de la plage jusqu’à la gare. Des dizaines d’artistes de rue y ont déposé leur patte artistique sur les murs et la voûte du tunnel. Les graffitis s’expriment sur une longue fresque de plusieurs centaines de mètres. Un témoignage artistique et contemporain unique en Pays catalan, étonnant et coloré. Laissez-vous surprendre par l’art urbain des Pyrénées-Orientales !

Street art à Cerbère

Le street Art : des graffs d’artistes en transit à Cerbère

Depuis la plage et les rues de Cerbère, vous vous rendrez facilement à pied à la gare en empruntant le tunnel piétonnier. C’est un endroit unique où se mêlent toutes les influences de la street expression. Depuis la ville, vous passerez devant des reproductions de photos de David del Campo, avant de découvrir les graffs underground. Dès l’entrée du tunnel, le ton est donné. C’est un monde coloré de graffeurs, éclectique et surprenant. Chaque centimètre carré est exploité et bombé de dessins et d’inscriptions. Ici, personne ne revendique la moindre appartenance à quoi que ce soit, l’expression de street art est libre et généreuse.

Ce sont des œuvres uniques d’artistes de rue, de toutes nationalités et de plusieurs continents au vue des signatures et des influences. Ils marquent ainsi leur passage en Pays catalan. Per sempre.

Des centaines de mètres et une fresque unique dans la région !

Des couleurs, des inscriptions, des visages, des formes géométriques s’étalent sous le tunnel piétonnier. Levez la tête, regardez à gauche, à droite, retournez-vous. De près, de loin, les graffitis vous feront tourner la tête! Du jaune, du vert flashy, du rose, du bleu… Prenez votre temps, soyez curieux, essayez de deviner les intentions des artistes de street art, leurs influences, leurs origines. Des mots en anglais, en espagnol, des dates, … C’est un jeu doublé d’ énigmes. Alors, jouez!

street art

Le street art, la liberté d’expression qui s’affiche ou s’en fiche ?

Sortez du tunnel en direction de la gare, et la street expression continue de s’afficher sur les murs, à l’extérieur. Les graffeurs ont investi les lieux, poc a poc. Le street art n’a ni règles, ni loi. Il est une pensée, une revendication, une déclaration d’amour. Il fait réagir, il surprend, il émerveille ou agace peut-être. Nul besoin d’être un Kobra ou un Banksy pour s’exprimer. L’art de la rue est libre et bohême, insoumis et affranchi. Il est surtout durable et plus que jamais dans l’air du temps. Il est le témoin et le reflet d’une société qui évolue constamment, exigeante et contradictoire, m’as-tu vu et quelquefois perdue. Les peurs et les angoisses s’expriment sur les murs, les espoirs aussi.

Partez à la découverte du quartier de la gare, fouillez les recoins des rues de Cerbère, plongez dans l’univers de street art du tunnel piétonnier et des graffeurs anonymes … ou pas … Qui sait ?

Voir aussi le site de l’office de tourisme de Cerbère

Lire également :

https://redacwebnadinegirard.com/category/patrimoine/

Laisser un commentaire