Josep

« Josep » : Aurel signe un film d’animation sur la Retirada

« Josep » est le premier long-métrage d’animation du dessinateur de presse Aurel. Scénarisé par Jean-Louis Milési et croqué par Aurel, le film est sorti en salles le 30 septembre. Ce dessin animé « pour grandes personnes » est le témoin de la tragédie de la Retirada. Il raconte l’histoire de Josep Bartoli, artiste et républicain espagnol qui a fui la dictature de Franco en 1939. Réfugié et maltraité par les autorités sur les plages du sud de la France, c’est sa véritable histoire qui est racontée aujourd’hui sur grand écran. Dessiner pour témoigner… et survivre.

Josep : le cinéma d’animation raconte de nouveau des pages de l’ Histoire

Après « Les hirondelles de Kaboul » de Zabou Breitman en 2019,  le cinéma d’animation investit de nouveau les sujets graves. La Retirada en est un et reste un épisode douloureux de l’Histoire. Le dessinateur de presse Aurel, (Le Monde, le Canard enchaîné), s’est intéressé de près à l’histoire de Josep Bartoli. En effet, l’artiste était dessinateur, comme lui, mais à l’époque de la guerre civile espagnole et du franquisme. Avec la complicité de Jean-Louis Milési au scénario, Aurel livre ici un film d’animation soigné et documenté.

« Josep » raconte l’épisode terrible de la fuite des résistants anti-franquistes en février 1939. Suite à l’invasion des troupes franquistes à Barcelone, les résistants n’ont d’autre choix que de franchir la frontière en toute hâte. Leur vie est en danger. L’arrivée dans le sud de la France s’effectue dans le dénuement le plus total. Débordés par l’afflux des réfugiés, les autorités françaises de l’époque les entassent dans des camps. Les réfugiés se retrouvent confrontés à des conditions d’accueil épouvantables et inhumaines. Ils sont fouettés par le vent d’hiver sur les plages d’ Argelès sur Mer, Saint-Cyprien, au Barcarès, à Rivesaltes…

Affamés, affaiblis, maltraités, humiliés, ces femmes et ces hommes souffrent le martyr. Leurs lieux de détention deviennent alors de véritables camps de concentration et de mort.

Josep

Josep et Serge ou l’improbable témoignage d’une amitié derrière les barbelés

« Josep » raconte l’histoire vraie et extraordinaire de Josep Bartoli, dessinateur de métier. L’artiste naît à Barcelone en 1910, c’est un combattant et un exilé antifranquiste. Derrière les barbelés, il va se lier d’ amitié avec un gendarme français, Serge. Le gendarme va lui tendre la main, et mieux, un crayon et de quoi dessiner. Improbable mais véridique. Le film d’animation « Josep » raconte une histoire émouvante, basée sur la vie et l’œuvre de Bartoli.

Le dessin comme témoignage : la force de Bartoli

Entre les maladies, le manque d’hygiène et de nourriture, l’artiste dessine. Encore et encore, dans le froid glaçant des baraques de fortune construites à la hâte sur la plage. En effet, Bartoli dessinera pour témoigner des horreurs des camps. Josep passera par sept camps différents, il s’enfuira, sera arrêté, et échappera à la déportation. Il fuira l’Europe. Ce n’est que plus tard qu’il se rendra au Mexique où il deviendra l’amant de l’artiste-peintre Frida Kahlo. Il travaillera aussi aux Etats-Unis et s’éteindra à New-York en 1955.

Sélection officielle du Festival de Cannes 2020, le film de Aurel est superbement documenté. Ses auteurs ont travaillé en lien étroit avec le Mémorial du camp de Rivesaltes. Le film est sorti en salles le 30 septembre, avec les voix françaises de Gérard Hernandez et Sergi Lopez. On citera aussi les voix de David Marsais, Bruno Solo, François Morel et Valérie Lemercier .

Le film d’animation « Josep » est un superbe hommage au résistant, à l’homme et à l’artiste. Le dessinateur Aurel a su raconter l’histoire émouvante de ce confrère d’une autre génération. Un homme qui a vécu l’enfer des camps, et qui a témoigné par ses dessins d’une page d’histoire peu glorieuse. Néanmoins, Aurel a su sortir de la période des camps pour évoquer aussi les décennies de  » la vie d’après  » de Bartoli . Le défi était de s’inspirer de la vie et de l’œuvre de Bartoli, réussi ! C’était aussi mettre sa patte de dessinateur en s’inspirant des dessins et du style de l’artiste. Pari gagné !

https://www.facebook.com/JosepLeFilm

Actualité Pays catalan : lire aussi :

Reconquesta Côte Vermeille

Josep : Photo
Josep : Photo
Josep : Photo
Josep : Photo
Les 56 films de Cannes 2020 : Wes Anderson, Maïwenn, François Ozon, Laurent Lafitte en sélection officielle
The Prodigies
Valse avec Bachir
Le Congrès
Les Triplettes de Belleville

Laisser un commentaire