Vito sculpteur sur métal

Sculpture sur métal : l’interview de l’artiste Vito … Art Métal

Vito sculpteur sur métal

Vito Art Métal : la sculpture sur métal façon Victor Dulin, vous ne connaissez pas encore ? Précipitez-vous ! L’artiste perpignanais de 38 ans expose en ce moment au marché artisanal d’Argelès- sur- Mer. Le village nocturne des artisans ouvre chaque soir de 17 h à minuit, place des Platanes au rond-point de l’Arrivée (Argelès-plage). C’est là que Vito y présente ses sculptures géantes, objets et bijoux dans un des chalets en bois. Cet autodidacte passionné de sculpture sur métal réalise des pièces de plusieurs centaines de kilos à hauteur d’homme. Des œuvres uniques! Vito Art Métal : la sculpture métal à ne pas louper ! Rencontre avec l’artiste.

Vidéo : Chaîne You Tube Vito Art Metal

Sculpture sur métal : depuis quand Victor Dulin a-t-il  fait place à Vito Art Metal ? 

J’ai commencé il y a trois 3 ans. Mes parents sont artistes-peintres tous les deux. Ayant récupéré leur fibre artistique en héritage, j’aurais pu prendre un pinceau et suivre leurs traces. En réalité, j’ai un peu dévié et décalé le truc… et c’est le métal qui a tilté ! Je dirais que je ne suis pas venu à lui mais qu’il s’est carrément imposé à moi. Un jour, on m’a offert un poste à souder. Longtemps, je l’ai laissé de côté, je n’osais pas y toucher. Je n’étais pas prêt, pas « mûr ». Intérieurement, ça bouillonnait ! Je me rêvais déjà sculpteur sur métal.

Au tout début, j’ai visualisé mes créations « mentalement «, elles ont pris forme dans mon imaginaire. Je cogitais, je les vivais intérieurement, H24. Jusqu’au jour où j’ai arrêté de regarder de travers mon poste à souder et je me suis lancé…. C’est ainsi que je ne suis plus sorti de mon atelier de Perpignan pendant six mois !

Vito Art Metal : quelles inspirations pour quelles œuvres de sculpture sur métal ?

L’inspiration d’où vient-elle ? Eh bien! je cherche d’abord à faire quelque chose qui me plaît. La démarche artistique est primordiale dans mon travail. C’est surtout l’envie de créer une œuvre qui me ressemble, et de m’amuser avec aussi ! Je prends du plaisir à créer, conscient que c’est un luxe de faire ce que j’aime et de partager ma passion, de la montrer, de l’expliquer.

Au départ, je manquais de confiance en moi. J’ai commencé par de petites pièces de métal. J’ai apprivoisé peu à peu le fameux poste à soudure. Je me demandais tout le temps ce qu’il fallait faire pour plaire au plus grand nombre, pour vendre mes créations. Puis, un jour, j’ai arrêté de faire des pièces pour les autres, je les ai faites pour moi. Du moment où j’ai arrêté de me prendre la tête avec des questions mercantiles, de savoir si telle ou telle pièce allait fonctionner plutôt qu’une autre, j’ai explosé ! De ce fait, les créatures, les géants qui se bousculaient dans ma tête prenaient enfin toute leur place ! Je fais de la sculpture sur métal comme j’en ai rêvé!

Des T.Rex, des aliens et des géants de fer de 2 mètres de haut en métal : même pas peur ?

Vito et une des oeuvres métal

Oui, c’est un peu ça ! Je me suis lâché. J’ai créé des pièces plus importantes, plus travaillées, plus finies. Mon matériel a évolué aussi avec l’achat d’un découpeur plasma qui est le complément idéal à la soudure. La découpe dans le métal permet de corriger, d’affiner sa pièce, je me régale ! Ce que je cherche, c’est à conserver l’aspect brut du métal, tout en le protégeant pour qu’il puisse être placé dans un jardin à l’extérieur, une cour, un patio. C’est un équilibre à trouver entre le côté brut et quasi transparent du métal et la nécessaire  protection contre la rouille. Je ne veux pas unifier mes créations de sculpture métal. Il faut qu’on puisse distinguer l’aspect original de la matière et le travail effectué dessus, mais sans calfeutrer la matière.

Des aliens en sculpture métal, c’est le petit garçon qui est en vous qui s’offre un jouet grandeur nature ?

Je ne sais pas si j’essaie de retrouver le petit garçon qui est en moi mais ça y ressemble quand même un peu !  Il est vrai que je m’amuse à créer ces monstres, plus hauts, plus lourds chaque jour. Je leur donne vie. Pour certaines pièces, c’est un à deux mois de travail, mais elles me le rendent bien ! Plus les jours passent, et plus je saisis le sens de ma création artistique. Je sais dans quel domaine il faut que je me dirige pour m’épanouir et avancer. Sans retenue ni calcul, surtout. 

Il est vrai que la confiance aidant, après les petites pièces, j’ai voulu créer des sculptures en métal à hauteur d’homme, voire plus hautes ! J’ai créé un géant de 2.20 m de haut ! J’avais déjà tous ces monstres en tête, d’affreux aliens,  animaux préhistoriques, dinosaures, T.Rex ! Avec le recul, je peux dire que je réalise aujourd’hui « en vrai » ce qui a germé dans mon esprit pendant de longs mois, voire des années !

Du métal, des vis, des boulons, des chaînes de vélo : la récup’ à la Vito, c’est quoi ? 

Ce que je recherche avant tout, c’est la forme de la pièce. Que ce soit effectivement une vis, un boulon, une barre de ferraille, ou une chaîne de vélo, il faut d’abord que  la forme me plaise et que je visualise ce que je vais en faire. Je ne vais pas entasser pour entasser. Donc, je visite les casses, les garages motos, voitures, 4/4 et camions. En fait, tout ce qui fait vroom vroom !

Je travaille aussi avec des entreprises spécialisées. Ce sont elles qui me fournissent les pièces rares, issues du gaz ou du pétrole, d’une valeur extraordinaire. Certaines viennent des Etats-Unis. Je suis tout le temps à l’affût de la pièce rare et originale qui va me permettre d’obtenir une œuvre nouvelle et différente de la précédente. Je suis un fouineur, je cherche, et je trouve ! J’aime aussi créer un peu de mobilier industriel, quelques bijoux, bracelets, colliers, toujours dans le même art de sculpture sur métal.

Des dates à annoncer pour faire connaître votre travail de sculpteur sur métal ?

Monstres en métal

J’expose au marché d’Argelès- sur- Mer jusqu’au 15 septembre.  Je tiendrai un stand au salon du tatouage à Perpignan du 9 au 11 octobre 2020, à la Perpignan tattoo convention. Ensuite, j’aimerais beaucoup exporter mon travail hors département. J’ai fait une demande pour exposer au marché de Noël de Strasbourg, que mes parents François et Sabine Dulin connaissent bien, puisqu’ils  y exposent  leurs créations depuis des années (dont les boules de Noël personnalisées en porcelaine). Mon père expose aussi au marché d’Argelès, il tient un stand pas très loin du mien. Donc ça reste quand même une affaire de famille ! Sinon, j’expose en ce moment mes aliens à Perpignan à la galerie Can Cago « la Main de Fer » , au 2 rue de la Révolution française.  Je suis ouvert à tout projet, notamment en direction des collectivités locales.

Comment vous contacter pour un projet de sculpture sur métal made in Vito Art Métal ?

Vous pouvez me suivre et me contacter sur les réseaux sociaux, Facebook et Instagram pour le moment, et bien sûr, me rencontrer sur les différents salons du département et de la région.

Victor Dulin, Vito Art Metal : créations de sculpture en acier, mobilier urbain, bijoux. Expose au village nocturne des artisans, place des Platanes au rond-point de l’Arrivée (Argelès-plage) jusqu’à fin septembre, de 17 h à minuit.

Suivre Vito sur sa Page Facebook

Suivre Vito sur Instagram

Lire aussi :

Annulation des Déferlantes XS

Nadine Girard.

 

Une réflexion sur “Sculpture sur métal : l’interview de l’artiste Vito … Art Métal

Laisser un commentaire